Les pommes

La pomme contient une fibre alimentaire de qualité Royale.

Pour décrasser le corps de ses colles, de ses cristaux et de ses résidus dangereux appelés radicaux libres.

C'est ce qu'a révélé

le professeur Marchesseau, Père de la naturopathie orthodoxe,

dans ses cours de nutrition.

Selon une observation empirique, il a remarqué que les fibres alimentaires manquent dans tout les cas de maladies touchant l’état inflammatoire chronique, aussi bien sur le plan des allergies que des maladies auto-immunes ainsi que les maladies dégénératives.

En fait, la pomme contient une fibre alimentaire particulière.

Etant soluble, cette fibre alimentaire se propage dans l’entier du corps, se liant aux radicaux libres sur leur site, là ou ils sont le plus dangereux, avant qu’ils ne fabriquent des métabolites sauvages, donc difficilement compatibles à la biologie naturelle, prévenant ainsi des nuisances. Cette particularité physico-chimique de ces fibres solubles réside dans le fait que ses composés sont ramenés vers les émonctoires naturels - les poumons, les reins, les intestins et la peau - émonctoires naturels des résidus sous forme de "colles" et de "cristaux". Alors que l'immense bienfait des fibres alimentaires classiques se cantonnent à un effet de balais de l'intestin, preuve que la régularité du transit digestif est une des clés principales de la santé.

La purée de pommes

La purée de pommes se prépare simplement en cuisant les pommes, préalablement coupées et éventuellement pelées, à basse température afin de préserver les nutriments vivants de la pomme.

La transformation des acides de fruits en sucres et fibres solubles se fait par la chaleur modérée, entre 45  –   50°C, jamais plus, sur une durée suffisante pour garantir les transformations voulues. Cette durée dépend de l’état de maturation des fruits; à la fin du temps de cuisson, la purée doit être douce. En effet, les sucres sont la version désirée par cette préparation. C’est le goût et la propriété de satiété qui seront le meilleur indicateur de la durée de cuisson. A titre indicatif, on peut dire qu’une cuisson à 45°C à 50°C pendant une à deux heures est une bonne moyenne pour 4 – 6 pommes. On y ajoute un peu de citron et de cannelle et, en cas de refroidissement, 1 clou de girofle pour 2 pommes. Le thermostat doit indiquer 20 degrés de plus donc vers 70 degrés on est paré pour cette préparation.

Le jus de pommes "anti-coups de froids"

Prendre un verre de jus de pommes, de préférence d’origine biologique, surtout aucun agent conservateur, exhausteur de saveur et colorant. On y ajoute un demi-doigt de bâton de cannelle et un clou de girofle. Chauffer avec la partie "vapeurs" de la machine à café ou dans une casserole. A boire selon envie.

Noter que si le jus est bien chauffé, les sucres auront formé des matières n'ayant plus d'effet purgatif. Il aura disparu au profit d’un effet balais de l'intestin adoucissant et hydratant.

Une information de www:naturopathe.com  


retour - home


©   by Centre de naturopathie Jacques Pillonel CH 1530 Payerne